One TECH BS  /  Actualites  /  Actualité IT au maghreb  /  Club de presse Nedjma: Les sites radioélectriques en Algérie

Club de presse Nedjma: Les sites radioélectriques en Algérie

La 34e session de formation de Nedjma avait pour thème «les améliorations nécessaires pour l'accès aux sites radioélectriques», animée par Ahmed Hamoui, expert en télécommunications.

Cette formation fait suite à la précédente organisée par l'opérateur téléphonique, consacrée à l'accès et l'utilisation du spectre des fréquences. Les conclusions de l'exposé de M. Hamoui étaient qu'il fallait renforcer les réseaux et les améliorer, une révision des prix de la location des canaux GSM et de l'assignation des fréquences, ainsi que la nécessité de clarifier le rôle de l'ARPT (l'Autorité de régulation de la poste et des télécommunication) et de l'ANF (l'Agence nationale des fréquences).

Cette fois-ci, M. Hamoui a évoqué «l'intérêt stratégique que revêt l'utilisation des sites radioélectriques (environnement, hauteur des antennes...etc.)». Le choix des sites est capital pour les opérateurs. Ils doivent s'assurer qu'aucun obstacle ne puisse perturber le rayonnement, qu'il n'y a pas d'interférences radioélectriques, de nuisance due aux bruits industriels, etc.

Deux grandes catégories de sites radioélectriques existent:
- Les sites destinés à la réalisation d'artères de transmission de longue distance.
- Les sites destinés l'implantation de BTS (stations de base radioélectriques)

Pour l'expert en télécoms, l'Etat doit mettre plus de clarté dans la définition d'un site radioélectrique, encourager le partage des sites afin de limiter le nombre d'antennes. Les textes existants doivent par conséquent être clarifiés et précisés.
 
Source : http://www.nticweb.com/